13 films pour ceux qui en ont assez de la romance de Noël

Festivals > Cinéma & Animation
Anti-Noël

Chaque hiver, le programme télévisuel nous propose constamment des films de Noël à l’eau de rose. L’histoire n’est pas bien originale : une charmante femme fait la rencontre d’un homme qu’elle déteste au premier regard, mais lorsqu’elle manque de le perdre, la chanceuse réalise qu’il est l’amour de sa vie.

Pourtant, dans la vraie vie, les choses ne se déroulent généralement pas de cette manière. Et les histoires romantiques ne conviennent pas à tous. Afin que la période de Noël soit un moment agréable tant pour les sentimentaux que pour les grincheux, découvrez notre sélection d’anti-films de Noël.


1. L’étrange Noël de Mr Jack (Henry Selick, 1993)

Animation, horreur, musical

Jack Sellington, surnommé « le Roi des citrouilles » est fatigué de préparer chaque année la fête des morts. C’est sûr, cette fois-ci, il y aura du changement ! L’épouvantail squelettique se donne alors pour objectif d’introduire Noël dans la ville de Halloween. 

Écrit et dessiné par le génie loufoque Tim Burton, ce conte de Noël nous plonge dans une atmosphère aussi sombre que festive. Voici un film versatile à ressortir tant à Noël que le jour d’Halloween !

2. Krampus (Michael Dougherty, 2015)

Comédie horrifique

Lassé des disputes de sa famille en pleine période de Noël, Max décide d’ignorer la célébration. En apprenant la nouvelle, Krampus, une créature démoniaque va rendre visite au jeune enfant… et ne va pas lui faire de cadeaux. Une véritable comédie horrifique !

Krampus
  

3. Douce nuit, sanglante nuit (Charles E. Sellier Jr., 1984)

Horreur

Billy et son petit frère Ricky sont les témoins du meurtre de leurs parents exécutés par un individu déguisé en Père Noël. Devenu adulte, Billy voit son traumatisme d’enfance ressurgir, lorsque le magasin de jouets où il travaille lui demande de porter un costume de Père Noël.

4. Un conte de Noël (Arnaud Desplechin, 2008)

Drame

À la suite d’un malaise, Junon découvre qu’elle est atteinte d’un lymphome et doit trouver in extremis un donneur de moelle osseuse. Seuls compatibles : Paul, son petit-fils atteint d'un trouble du comportement et son fils Henri, banni de tout contact familial après avoir été jugé pour faillite et escroquerie devant un tribunal de commerce. Une histoire de Noël qui n’a pas peur de montrer frictions, aigreurs familiales et la disparition du personnage principal qui refuse de fêter Noël de la sorte.

5. Le Grinch (Animation : Peter Candeland et Yarrow Cheney, 2018 // Film : Ron Howard, 2000)

Animation // Comédie, fantastique

Tout le monde mène une vie paisible et heureuse à Chouville. Tous, sauf le Grinch. Enquiquiné par ses camarades de classe étant petit, le monstre aux poils verts s’exile depuis 53 ans dans une grotte sur le mont Crumpit. Cette année, il est bien décidé à semer la zizanie le jour de Noël.

6. Tel est pris qui croyait prendre (Ted Demme, 1994)

Comédie dramatique, film policier

Pour se sortir d’un cambriolage le soir de Noël, Gus prend en otage un couple venant du Connecticut. Le malfaiteur n’a aucune idée de ce qu’il va devoir supporter.

7. Bad Santa (Tery Zwigoff, 2003)

Comédie

Willie et son assistant Marcus, deux voleurs professionnels obtiennent chaque année un boulot dans un magasin en tant que Père Noël et elfe. Habillés de la sorte, les malfrats profitent de la nuit pour dérober des objets du magasin. Entre fétichisme, harcèlement et arnaques… rien ne va se passer comme prévu.
  Bad santa

8. Père Noël : Origines (Jalmari Helander, 2011)

Fantastique, horreur

Dans le Grand Nord finlandais, un massacre de rennes porte à croire que, conformément aux légendes qui le disent terrifiant, c’est le Père Noël qui serait l’auteur de ce carnage. Notre cher Père Noël est-il coupable ? Entre terreur et comédie noire, Origines nous rappelle vaguement le Père Fouettard.

9. Gremlins (Joe Dante, 1984)

Comédie horrifique

À la recherche d’un cadeau de Noël, Randall Peltzer se rend dans le quartier de Chinatown à New York et se prend d’intérêt pour une étrange créature à fourrure que l’on appelle mogwaï. Le vendeur la lui cède à 3 conditions : ne pas l’exposer à la lumière du soleil, ne pas la mouiller ni lui faire boire de l’eau, ne jamais la nourrir après minuit. Un jour, Pete, un enfant de la ville renverse un verre d’eau sur le petit monstre… à partir de là, les problèmes se multiplient.
  Gremlins

10. Merry Christmas, Mr. Lawrence ou Furyo (Nagisa Ōshima, 1983)

Drame

Merry Christmas, Mr Lawrence aborde les relations interpersonnelles et les différences culturelles vécues entre quatre prisonniers de guerre (Furyo) en 1942. Les moqueries, refus de se soumettre, sentiments d’admiration et ambiguïtés relationnelles, ainsi que les guerres psychologiques menés entre Yonni, un jeune commandant et Celliers, le prisonnier rebelle, font partie des raisons pour lesquelles ce film dramatique a été récompensé dans plusieurs pays.

11. Le Père Noël est une ordure (Jean-Marie Poiré, 1982)

Comédie burlesque

Le soir de Noël, Pierre et Thérèse, bénévoles de l’association « SOS Détresse Amitié » s’attendaient bien à voir passer toutes sortes d’urgences. La visite de Zézétte et de son fiancé déguisé en Père Noël, celle de leur voisin et de ses spécialités bulgares infectes, la présence d’un travesti dépressif et un meurtre ? Ah ça non, ils n’y avaient pas pensé ! Un film culte qui ne va pas de main morte avec les stéréotypes, l’humour noir et des répliques devenues incontournables.

12. Le Joyeux Noel d’Harold et Kumar (Todd Strauss-Schulson, 2011)

Comédie

Six ans se sont écoulés depuis le séjour d’Harold et Kumar dans la prison de Guantanamo à la suite d’une erreur d’accusation. Grande a été la surprise d’Harold, lorsque son ami se pointe sur son palier avec un mystérieux paquet dans la main. C’est reparti pour de nouvelles aventures !

13. Voisin contre voisin (John Whitesell, 2006)

Comédie

Steve Finch adore Noël ! Chaque année, il passe des heures à préparer minutieusement les animations du voisinage et à choisir les illuminations qui sublimeront sa maison. Soudain, un nouveau voisin fait son apparition à Cloverdale… une concurrence inattendue.

Si soudain l'émotion vous prend, n'oubliez pas les grands classiques :

La vie est belle (Frank Capra, 1946), Le Miracle sur la 34e rue (George Seaton, 1947), Un ticket pour deux (John Hughes, 1987), Le Sapin a les boules (Jeremiah S, Chechik, 1989), Love Actually (Richard Curtis, 2003), The Holiday (Nancy Meyers, 2006), Le Pôle Express (Robert Zemeckis, 2004), Noël chez les Muppets (Biran Henson, 1992), Klaus (Sergio Pablos, 2019).


Joyeux Noël, tout de même ! 

__

Recevez toute l'actualité culturelle de Suisse romande et tentez de gagner des offres exclusives en souscrivant à notre newsletter et en suivant notre page Facebook !

Créé le 20.12.2021 par Marlène

Coups de coeur du mois Publi-information

Coups de coeur de la semaine Publi-information

Chargement en cours..