Gene Drive Symposium

MANIFESTATIONS - Manifestations Congrès & Conférences, Rendez-vous littéraires
Manifestation terminée

Gene Drive Symposium est une plate-forme interdisciplinaire et publique pour discuter des questions écologiques, sociales, éthiques et juridiques fondamentales sur la technologie de forçage génétique.

L’idée de contourner les lois de l’hérédité pour propager rapidement et conserver des traits désirés à travers toute une population ou une espèce existe depuis longtemps. Grâce à de nouvelles techniques de génie génétique pour l’édition du génome telles que CRISPR-Cas9, cette idée pourra bientôt devenir réalité. Certains sont d’avis que l’on pourrait se servir de ce forçage génétique pour combattre des maladies infectieuses telles que le paludisme, la dengue ou le virus Zika, mais aussi pour réduire la menace que font peser certains parasites sur l’agriculture et des espèces envahissantes nuisibles pour l’environnement. Toutefois, la principale différence entre le génie génétique conventionnel et le forçage génétique réside dans le fait que ce dernier vise intentionnellement des populations sauvages en vue de les modifier définitivement. Le forçage génétique est une technologie qui soulève de nombreuses questions fondamentales d’ordre écologique, social, éthique et législatif :

  • Les objectifs promis sont-ils réalisables?

  • Quelles seraient les conséquences sur l’environnement de l’élimination de populations ou d’espèces par forçage génétique?
  • Y a-t-il des espèces inutiles?
  • À qui de décider?
  • Quelles seraient les conséquences de telles tentatives en cas d’échec?
  • Existe-t-il une réglementation appropriée ?
  • Ver quelle voie voulons-nous nos orienter en tant que société ?

Un groupe de travail constitué de scientifiques, de philosophes et de juristes du monde entier s’est largement penché sur ces questions. Le résultat de cette réflexion sera présenté lors du Gene Drive Symposium pour y être débattu.

Le Gene Drive Symposium se tiendra en anglais. Une traduction simultanée vers l’allemand et le français sera proposée.

Avec:
Ignacio Chapela, Lim Li Ching, Kevin M. Esvelt, Thomas Potthast, Christopher J. Preston, Klaus Peter Rippe, Doug Gurian-Sherman, Ricarda Steinbrecher, Helen Wallace and Fern Wickson

Age conseillé
Adolescents, Adultes, Seniors
Date de fin
24.05.2019
Réalisation
Critical Scientists Switzerland Réseau Européen des Scientifiques pour la Responsabilité Sociale et Environnementale (ENSSER) Vereinigung Deutscher Wissenschaftler e.V. Fédération des scientifiques allemands
Avec
Ignacio Chapela, Lim Li Ching, Kevin M. Esvelt, Thomas Potthast, Christopher J. Preston, Klaus Peter Rippe, Doug Gurian-Sherman, Ricarda Steinbrecher, Helen Wallace and Fern Wickson
ven. 24 mai 2019
09:15

Eventforum

Fabrikstrasse 12
3012 Bern

Voir le programme complet

Détails

Forçage génétique

Le forçage génétique est employé pour court-circuiter les lois de l’hérédité afin d’accélérer la propagation de gènes modifiés à travers des populations sauvages. Alors que les gènes normaux ont 50% de chance d’être transmis à la génération suivante, les éléments issus du forçage génétique bouleversent totalement la donne pour accaparer toutes les chances d’hérédité. Le forçage génétique peut être employé pour manipuler voire même pour exterminer des populations ou des espèces sauvages.

L’idée de modifier mais aussi d’éradiquer des espèces par des modifications génétiques n’est pas nouvelle mais jusque-là, on ne disposait pas encore des moyens techniques pour y parvenir. Avec l’essor de nouvelles techniques de génie génétique et notamment des « ciseaux moléculaires » apportés par CRISPR/Cas9, il sera bientôt possible de transmettre un gène particulier à tous les descendants des générations futures.

Cette percée scientifique nécessaire pour un forçage génétique a été mise au point en 2015 sur la drosophile utilisée comme organisme modèle en ciblant un gène de pigmentation de l’œil. Les scientifiques étaient tellement euphoriques de pouvoir assurer la propagation du gène sélectionné aux futures générations de mouches qu’ils baptisèrent leur technique « Mutagenic Chain Reaction » (ou réaction mutagène en chaîne). La capacité à « produire » des caractéristiques telles que la couleur des yeux mais aussi la stérilité chez le mâle (ou la femelle) et à propager ces caractéristiques à travers des populations ou des espèces toutes entières fait naître l’espoir chez les chercheurs de pouvoir se servir de cette technologie pour stopper la prolifération d’espèces indésirables ou problématiques ou pour les éradiquer totalement.

Vers quelle voie voulons-nous nous orienter?

Les programmes de recherche actuellement en cours ou d’ores et déjà prévus sont divers. Ils visent l’éradication ou la modification de vecteurs de maladie tels que les moustiques pour le paludisme ou la dengue et l’élimination d’espèces nuisibles envahissantes ou de parasites ravageurs pour l’agriculture.

Mais que se passe-t-il lorsque l’on extermine des populations ou des espèces entières par forçage génétique ? Au-delà des préoccupations écologiques, la technologie du forçage génétique soulève également de nombreuses questions fondamentales d’ordre social, éthique et légal.

De nombreux scientifiques et groupes de chercheurs mettent en garde sur les conséquences et la portée considérables du forçage génétique, c’est pourquoi ils exigent qu’un vaste débat public et politique ait lieu avant que cette technologie ne soit mise en œuvre.

Notre contribution au débat

Pour aider à animer ce débat, nous présentons sur ce site des informations actuelles sur le sujet. Nous sommes également en train d’organiser un symposium public et interdisciplinaire visant à examiner à partir d’une réflexion critique et basée sur l’état actuel des connaissances les nombreuses questions scientifiques et sociales qui se posent autour du forçage génétique.

Horaires

09h15:  Mot de bienvenue

Partie I

09h30 -10h00:  Présentation: La techniqueRicarda Steinbrecher, Fédération des scientifiques allemands (VDW)

10h00 -10h30:  Présentation: Les applicationsDoug Gurian-Sherman, Consultant en agroécologie, Strategic Expansion and Trainings, LLC; Chercheur honoraire, Université de Coventry

10h30 -11h00:  Questions aux intervenants de la 1e partie

11h00 -11h30:  Pause

11h30 -12h30:  Panel avec des naturalistes

  • Ignacio Chapela, Université de Californie, Berkeley
  • Kevin Esvelt, Mit Media Lab
  • Animateur: Ernst Ulrich von Weizsäcker, Président honoraire du Club de Rome

12h30 -13h00:  Discussions

13h00 -14h00:  Dejeuner

Partie II

14h00-14h30:  Présentation: Aspects sociauxHelen Wallace, GeneWatch UK

14h30-15h00:  Présentation: Considérations éthiquesChristopher J. Preston, University du Montana

15h00-15h30:  Présentation: Aspects réglementaires Lim Li Ching, Third World Network

15h30-16h00:  Questions aux intervenants de la 2de partie

16h00-16h30:  Pause

16h30-17h30:  Panel sur les questions éthiques

  • Thomas Potthast, Centre international d’éthique des sciences et des sciences humaines (IZEW), Université de Tübingen
  • Christopher J. Preston, Université du Montana
  • Klaus Peter Rippe, Commission fédérale d’éthique pour la biotechnologie dans le domaine non humain (CENH)
  • Fern Wickson, GenØk Centre for Biosafety
  • Animatrice: Kristin Hagen, Agricultural Ethics

17h30-18h00:  Discussions

18h00-18h15:  Mot de clôture

18h15              Apéro riche

Contact / Réservation
Numéro de Téléphone
+41 31 372 02 80

Autres dates

Coups de coeur du mois Publi-information

Coups de coeur de la semaine Publi-information

Chargement en cours..