Les Routes de la Traduction - Babel à Genève

EXPOSITIONS - Expositions Histoire & Archéologie
Affiche de l'exposition
Affiche de l'exposition
La Tour de Babel, Abel Grimmer, 1604, Grande-Bretagne, collection particulière.
Chanson de l’Escalade en langage savoyard [Cé qu’è lainô], A Rumilli la mala-Bequê, chez Jaques Fuyard, demeurant à la rue Viperine, proché du grand bazard, tout près des Repentans, à l’Oye pendente, 1602,
Johanna Spyri, Heidi, traduction japonaise par Yaeko Nogami, Tokyo, Seika Shoin, 1920, première édition japonaise.
Manifestation permanente

La traduction est à l’honneur à la Bodmer ! A travers éditions originales ou bandes dessinées, la Fondation met en lumière la diversité des langues, comment des textes ont circulé et survécu par les traductions pour arriver jusqu'à nous.

Babel : chance ou malédiction ? On a longtemps envisagé la diversité des langues non comme une richesse, mais bien comme une malédiction lancée par Dieu pour punir la vanité des hommes. De ce brouhaha babélique ne pouvait naître que l’incompréhension, le rejet et la haine. La seule passerelle apte à réunir peuples et civilisations séparés par leur idiome a donc pour nom traduction. Cet acte de « faire passer » nécessite de circuler entre des cultures et des modes de pensée parfois très différents. Entre respect des textes et « belles infidèles », la question n’est toujours pas réglée, surtout en une époque où le traducteur humain est désormais concurrencé par la machine…

L’exposition, qui regroupera une centaine d’objets issus des collections de la Bodmeriana, mais également d’institutions prêteuses prestigieuses, abordera plusieurs thèmes : le retour aux origines de la traduction envisagée principalement à travers les berceaux de l’écriture ; la circulation des langues ou  comment l’Occident retrouva l’héritage culturel grec sauvé par les traducteurs arabes; la manière dont certaines œuvres littéraires ont été « ingérées » par d’autres cultures ; la traduction des grandes religions et spiritualités, mais aussi l’acte créateur d’un Dante ou d’un Shakespeare dans l’émergence des langues modernes.

Pour finir, une part importante de l’exposition sera consacrée au « cas » suisse, pays situé au carrefour de l’Europe géographique qui a fait du plurilinguisme une part essentielle de son identité. Ainsi pourra-t-on découvrir certains trésors nationaux tels que la Bible de Zurich, la chanson de l’Escalade (Cé qu’è lainô) en arpitan, le Ranz des vaches en dialecte fribourgeois, Boccace en dialecte de Bellinzona ou Tintin en romanche.

Par son intitulé de Routes de la traduction, l’exposition est une invitation au voyage et à la rencontre de nombreuses civilisations et d’hommes, sur des points de contact et d’échange : les livres


Age conseillé
Adolescents, Adultes, Seniors
Date de fin
10.10.2037

Les Routes de la Traduction - Babel à Genève - Fondation Martin Bodmer, Salle de conférence

Musée
Route Martin Bodmer 19-21 / 1223 Cologny (Genève)
1223 Cologny

Voir le programme complet

Tarifs

L'entrée est de CHF 15.-

Tarif réduit (AVS, étudiant, chômeur, etc.) : CHF 10.-

Des visites guidées pour groupes sont possibles sur rendez-vous au 022 707 44 36 durant les heures d’ouverture du musée

Horaires

Le Musée est ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h

Fermé le lundi et jours fériés

Nocturnes culturelles : ouverture gratuite tous les premiers mercredis du mois de 18h à 21h, et visite guidée offerte à 19h


Contact / Réservation
Numéro de Téléphone
+41 22 707 44 38

Autres dates

Coups de coeur du mois Publi-information

Coups de coeur de la semaine Publi-information

Chargement en cours..