Conférence « À la recherche d'une viticulture sans herbicides »

Le 30.11.2022

Pourquoi utilise-t-on des herbicides en viticulture et peut-on s’en passer ? Pour répondre à cette question, Matteo Mota, Maître d’enseignement HES à la Haute École de Changins, abordera les enjeux du désherbage chimique et de ses alternatives.

Conférence de Matteo Mota, Maître d’enseignement HES à la Haute École de Changins. 

Pourquoi utilise-t-on des herbicides en viticulture et peut-on s’en passer ? Pour répondre à cette question, il est nécessaire d’aborder les enjeux du désherbage chimique et de ses alternatives : des enjeux environnementaux, bien sûr, mais également économiques et sociaux. Les besoins de la vigne, le contexte de l’exploitation viticole, la topographie, le sol et le climat, tous ces paramètres – et bien d’autres – sont autant de facteurs de complexité pour la gestion de la flore adventice, plus communément appelée «mauvaises herbes». Mais qu’on ne se méprenne pas sur ce terme péjoratif ; cette flore recèle des perles qui pourraient bien devenir les alliées des vignerons à l’avenir. C’est du moins l’une des pistes de recherche de la Haute École de Changins, qui vous sera ici présentée.

Age conseillé
Adolescents, Adultes, Seniors
De
Matteo Mota
mer. 30 nov. 2022
18:45

Conférence « À la recherche d'une viticulture sans herbicide » - Palais de l'Athénée

Salle des Abeilles
Rue de l'Athénée 2
1205 Genève

Voir le programme complet

Détails

Conférence de Matteo Mota, Maître d’enseignement HES à la Haute École de Changins. 

Pourquoi utilise-t-on des herbicides en viticulture et peut-on s’en passer ?

Pour répondre à cette question, il est nécessaire d’aborder les enjeux du désherbage chimique et de ses alternatives : des enjeux environnementaux, bien sûr, mais également économiques et sociaux. Les besoins de la vigne, le contexte de l’exploitation viticole, la topographie, le sol et le climat, tous ces paramètres – et bien d’autres – sont autant de facteurs de complexité pour la gestion de la flore adventice, plus communément appelée «mauvaises herbes». Mais qu’on ne se méprenne pas sur ce terme péjoratif ; cette flore recèle des perles qui pourraient bien devenir les alliées des vignerons à l’avenir. C’est du moins l’une des pistes de recherche de la Haute École de Changins, qui vous sera ici présentée.

Tarifs

Les conférences sont ouvertes au public


Entrée gratuite pour les membres de la Société des Arts

Prix d’entrée pour les non-membres CHF 20.-

Entrée gratuite pour les étudiant·e·s

Horaires

Une réception dans les salons suivra la conférence.

Coups de coeur du mois Publi-information

Coups de coeur de la semaine Publi-information

Chargement en cours..