Ouverture nocturne

Du 20.04.2020
au 03.05.2020

Je réclame la nuit, quand les corps s’enlacent aux lampadaires. Je réclame la nuit où les langues se fourrent des bouches frites mayo. En collaboration avec C’est Déjà Demain.Neuf

Je réclame la nuit qui glisse doucement sur les banquettes de velours. Je réclame la nuit quand les corps s’enlacent aux lampadaires. Je réclame la nuit où les langues se fourrent dans des bouches frites mayo. Je réclame la nuit où les ambulanciers tiennent les cheveux des femmes qui rendent, où les flics entrent dans les appartements pour manger les gâteaux d’anniversaire. Je réclame la nuit où l’on se confesse à des poubelles bourrées de plastique. Je réclame la nuit où je caresse des bras léopards en polyester. Couchée sur le macadam, mon costume Sexy SuperGirl sera mon linceul. S’emparer du thème de la nuit comme inspiration pour une forme scénique et comme trame narrative, il s’agit ici d’observer, d’explorer, de fantasmer tout ce qui compose ce qu’on appelle la nuit, qu’elle soit joyeuse, imprévisible ou absurde, pleine d’angoisse et de solitude. Ce spectacle est un portrait très subjectif de la nuit urbaine.

Age conseillé
Adolescents, Adultes, Seniors
Réalisation
Lucile Carré
Avec
Marion Thomas, Marie Ripoll et Tamara Fischer et un acteur (pas encore distribué)
lun. 20 avr. 2020
20:00

Maison des Arts / Théâtre du Grütli

Grande Salle (sous-sol)
Rue du Général Dufour 16
1204 Genève

Voir le programme complet

Tarifs
15.-,10.-,6.-
Numéro de Téléphone
+41 22 888 44 88

Autres dates

Coups de coeur du mois Publi-information

Coups de coeur de la semaine Publi-information

Chargement en cours..