Womanhouse 2021

Du 23.10.2021
au 30.01.2022

Du 23 octobre 2021 au 30 janvier 2022 des étudiant·e·x·s de l’EDHEA et plusieurs artistes invité·e·x·s exposent leurs installations qui se développent face aux questions féministes actuelles, en résonnance avec celles des années 1970.

En 1971, alors que les femmes pouvaient enfin voter au niveau national en Suisse, le projet artistique Womanhouse, considéré comme la première exposition d’art féministe, prenait forme dans une maison abandonnée de Los Angeles. Cinquante ans après, pour marquer ce double anniversaire, des femmes* occupent le Manoir pour une exposition multiforme. Des étudiant·e·x·s de l’EDHEA et plusieurs artistes invité·e·x·s ont symboliquement reçu la clé de la maison du Manoir. Leurs installations se développent face aux questions féministes actuelles, en résonnance avec celles des années 1970.

Avec Chiara Bertin, Collectif La Bûche, Maëlle Cornut, Cécile Giovannini, PlanteSorcières, Carole Roussopoulos, Marie Velardi, Nicolas Vermot Petit-Outhenin avec Meret Knobel et Aurélie Strumans et avec des étudiant·e·x·s de l’EDHEA

Womanhouse, considérée comme la première exposition d’art féministe, a été portée en 1971 par les artistes Miriam Schapiro, Judy Chicago et leurs étudiantes en art : les questions féministes liées à la situation des femmes au foyer, au domestique ou à l’enfermement étaient présentées sous forme d’installations immersives et de performances.

A l’image des étudiantes de 1971, les étudiant·e·x·s de l’EDHEA ont été invité·e·x·s à investir le Manoir, elles occupent le 2e étage de la maison dans le cadre d’une carte blanche sous la direction de Federica Martini et Marie Velardi. En parallèle, des documents historiques et contemporains, des dossiers, des interviews et des images sur le projet Womanhouse (1971) sont juxtaposés à des œuvres contemporaines de Nicolas Vermot-Petit-Outhenin avec Meret Knobel et Aurélie Strumans, Chiara Bertin, Al Sandrine Gutierrez et Charlotte Olivieri, ainsi qu’à des films de Joanna Demetrekas, Carole Roussopoulos et Lynne Littman.

Plusieurs autres artistes invitées proposent des installations spécialement conçues pour l’exposition. Cécile Giovannini a créé une installation immersive onirique, dans laquelle elle nous raconte comment elle s’est construite en tant que femme et avec quelles références. Marie Velardi partage ses sources d’inspirations féministes: une forme d’hommage, composé de voix tissées et entremêlées, est proposé dans l’espace d’exposition ainsi que sur une édition d’artiste sérigraphiée, à emporter . Maëlle Cornut propose un Salon des Vivant·e·x·s, avec des représentants des divers règnes, d’’éléments de l’environnement et d’une vidéo comprenant diverses voix. Le collectif La Bûche, qui rassemble des femmes* illustratrice·x·s et bédéistes romande·x·s , présente le projet Les Voix qui met en BD une histoire sur les revendications des droits des femmes* au XXe siècle en Suisse.

La porte de la maison du Manoir vous sera grande ouverte pour découvrir ces différentes approches et les questions féministes qui se posent aujourd’hui. Un programme riche et varié d’événements et rencontres l’accompagne.

Age conseillé
Adolescents, Adultes
Date de fin
30.01.2022
sam. 23 oct. 2021
17:00

Manoir de Martigny

Rue du Manoir 3
1920 Martigny

Voir le programme complet

Numéro de Téléphone
+41 27 721 22 30

Coups de coeur du mois Publi-information

Coups de coeur de la semaine Publi-information

Chargement en cours..