Les nuits enceintes

Du 19.01.2022
au 29.01.2022

Le monde porte-t-il en lui le rêve de son propre bouleversement ?

Deux sœurs usées par la vie se re- trouvent dans le domaine familial dé- fait par des chantiers d’autoroute et de lotissement aujourd’hui à l’arrêt. Elles perçoivent au loin les rumeurs d’un groupe qui s’est installé dans la forêt, inventant d’autres manières de vivre.

Trois nuits durant, avec leurs proches, elles se débattent entre un monde proche de l’autodestruction et un futur réconcilié.

Sam et Mélisandre sont sœurs, mais beau- coup les opposent. La première a fait et re- fait sa vie avant de revenir au domaine.

L’autre est restée, solitaire et renfermée. Elles sont chacune secondées par un homme, ombre d’elles-mêmes plus

qu’amant. Elles tentent, ou ont tenté, de survivre dans un monde dans lequel elles ne se repéraient plus. Leurs nuits n’enfantent plus ni jeunesse ni rêve depuis longtemps.

Elles ne semblent pas avoir de famille, au sens où on l’entend habituellement, pour- tant elles ont hérité d’un domaine immense, avec une grande maison aujourd’hui délabrée et des champs, forêts, étang et torrent.

Mais la nature qui les entoure et qui a ac- cueilli leur enfance a été défigurée par des projets immobiliers. C’était avant la crise fi- nancière, qui a stoppé ces chantiers laissés inachevés. Le monde autour d’elles, jadis courant derrière la performance et l’efficacité, ressemble aux deux sœurs, à l’arrêt, incertain, proche de la ruine.

Cet environnement épuisé va être réveillé par une communauté qui est venue s’installer entre la forêt et le marais asséché. Elle bricole, trafique le territoire qu’elle a investi, tisse d’autres liens avec la nature, vit différemment. Lou, la nouvelle compagne de Sam, et Maxime, l’ado qui arrive de la forêt, confrontent bientôt les deux sœurs à ce qu’elles sont devenues.

Le théâtre de Guillaume Béguin est rêveur, tramant des mondes à la fois réels et fantomatiques. Comme souvent, le metteur en scène, qui signe ici son premier texte dramatique, interroge ce qui unit ou désunit nos héritages et nos descendants. Cette fois, à travers les personnages de ces deux sœurs et la métaphore de la nuit comme métamorphose, il regarde une société asphyxiée par l’exploitation à outrance de son environne- ment, et qui porte en elle le rêve de son propre bouleversement.

Age conseillé
Adultes
Durée
150 minutes
Réalisation
Guillaume Béguin
Avec
Lou Chrétien-Février Julie Cloux Romain Daroles Claire Deutsch Maxime Gorbatschevsky Pierre Maillet
jeu. 20 janv. 2022
19:30

Théâtre de Vidy

Salle René Gonzalez
Av. E.-Jacques Dalcroze 5
1007 Lausanne

Voir le programme complet

Contact / Réservation
Réservation obligatoire
Cliquez ici pour réserver votre place !
Numéro de Téléphone
+41 21 619 45 45

Dates

Chargement en cours..