Les 7 tableaux les plus chers au monde

Expositions

Vous êtes à la recherche d'un joli tableau pour décorer les murs trop blancs de votre nouvel appartement ? Voici quelques idées ! A discuter avec votre conjoint... mais surtout avec votre banquier. Entre légendes et réalité, nous avons enquêté, démêlé le vrai du faux, pour finalement élaborer une liste au plus près des faits. 

7. Nu couché d’Amedeo Modigliani (1917)

165 millions de CHF, novembre 2015, Liu Yigian

Lors d’une vente aux enchères auprès de la fameuse société new-yorkaise Christie’s, le business man chinois Liu Yigian a élu sa nouvelle muse pour la modique somme de 170 millions de de dollars.

Le tableau du peintre italien couche une femme nue dont les rondeurs jumelles s’affichent comme les plus fiers monuments. Une toile magnifique qui réchauffe sans nul doute les hivers du financier asiatique !

6. Les Femmes d’Alger (version O) de Pablo Picasso (1955)

174 millions de CHF, mai 2015, acquéreur inconnu

   

En 1955, l’artiste aux multiples facettes peint une série de 15 tableaux, intitulée Les Femmes d’Alger. La version dite O a été vendue pour la bagatelle de 179 millions de dollars à un acheteur qui a voulu rester anonyme, déchaînant les passions des collectionneurs les plus soucieux.

5. Number 17-A de Jackson Pollock (1948)

194 millions de CHF, septembre 2015, Kenneth C. Griffin

   

Derrière ce titre énigmatique, se cache un tableau élaboré par l’un des expressionnistes abstraits les plus courus, le fameux Jackson Pollock. A l’interprétation contrastée, voire contestée, les coups de pinceau de l’artiste américain, contrôlés ou libre, sauvagement spontanés ou savamment étudiés, valent chers ! L’œuvre a été vendue à l’un des plus jeunes milliardaires au monde, pour 200 millions de dollars tout rond.

4. Quand te maries-tu ? de Paul Gauguin (1892)

203 millions, septembre 2014, acquéreur inconnu, probablement lié à la famille royale du Qatar


Nafea Faa Ipoipo en langue polynésienne, Quand te maries-tu en langue de Molière, est l'un des 3 tableaux au monde dont la transaction a dépassé les 200 millions de dollar, précisément 210 millions. Considéré d’abord comme la toile la plus chère jamais vendue, pour 300 millions de dollars, le tir a été rectifié par la High Court de Londres.

Comme souvent dans les ventes privées, notamment lorsque l’achat atteint des chiffres astronomiques, le montant final est maintenu discret, voire secret. Cependant, le tribunal londonien a précisé la valeur de l’échange, sans donner toutefois plus de détails sur l’acquéreur.

Les experts, de leur côté, s’accordent à dire qu’il s’agit sans doute d’un membre lié à royauté qatari. Un chiffre totalement fou considéré qu’il a été vendu, lors de sa création, à moins de 10 CHF !

3. Les Joueurs de carte de Paul Cézanne (1892)

257 millions de CHF, fin 2011, famille royale du Qatar



Le pays sacré plus riche nation au monde en 2011 est un acquéreur d’art des plus prestigieux, puisqu’il apparaît sur les 2ème et, probablement, 3ème place du podium.

A la fin de l’année 2011, dans la plus grande des discrétions, l’un des 5 tableaux de la série Les joueurs de cartes, du peintre impressionniste français, a été vendu à l’émirat du Qatar, pour 274 millions de dollars, soit 191 millions d’euros de l’époque (240 millions d’euros actuels). Cézanne, ouvre-toi !

2. Interchange, Willem de Koonig (1955)

300 millions de dollars, septembre 2015, Kenneth C. Griffin



Un autre roi, cette fois-ci des fonds d’investissement américains, s’adjuge la première place des transactions les plus chères dans le monde de l’art, après avoir déjà raflé la 4ème place.

Il s’agit en réalité du même achat, puisque Kenneth C. Griffin s’est approprié des 2 toiles pour 500 millions de dollars, dont 300 pour Interchange. Ce dernier devient, de fait, le tableau le plus onéreux de l’histoire !

1. Salvator Mundi, Leonardo De Vinci (vers 1500)

450,3 millions de dollars, novembre 2017, Mohammed ben Salmane



Au coeur du froid new-yorkais, la température est pourtant à son comble chez Christie's. C'est qu'une peinture évaluée à 100 millions de dollars vient de passer le cap des 200, lors d'une enchère de tous les records. Stupeur dans la salle ! Le public fait fi des codes usuels et multiplie les bruits d'étonnement, jusqu'à applaudir frénétiquement la dernière mise, à un peu plus de 450 millions de dollars.

La main ferme et courageuse n'a été attribuée que des mois plus tard. Elle appartient au prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane. Ce dernier a d'abord annoncé que l'oeuvre sera exposée dans le tout nouveau musée du Louvre Abou Dabi, avant de faire marche arrière, sans autre explication. 

Le mieux dans cette histoire, c'est que la toile a été vendue aux enchères en 1958 pour seulement 45 £, puis acquise pour 10'000 dollars  par un consortium de marchands d'art en 1999. Attribué au grand Léonard de Vinci, le tableau pourrait avoir été peint en réalité par Bernardino Luini, élève du savant florentin.


Créé le 14.07.2017 par Loris

Coups de coeur du mois Publi-information

Coups de coeur de la semaine Publi-information

Chargement en cours..