Hérodiasse

tête de reine
Manifestation terminée

Ainsi agit le miracle de la voix, qui impulse son rythme et ses courants telluriques au récit. Pour Hérodiasse, l’oralité est une arme et chaque imprécation une balle qui traverse le temps, les certitudes et les mythes. Faites-vous cible sensible !

Des mots comme des armes


Pour Giovanni Testori, tout ce qui est sacré doit être profané. C’est à ce prix seul que l’amour devient possible. Dans ce deuxième monologue tiré de «Trois cris», Hérodiasse (Herodiade) est tourmentée par l’amour jamais consommé pour le prophète Jokan (Jean). «Je te rattraperai, / tête de veau noircie, / et en vomissant / sur ton corps décapité / tes restes, les os, les dents, / les nerfs et les cartilages j’entends, / entièrement / je te rong’rai», ose-t-elle au mépris de Dieu. Une fois encore, la langue électrique de l’auteur italien devient le lieu d’une eucharistie profane et théâtrale durant laquelle la voix s’incarne. Et une fois encore nous sommes saisis par la puissance de la parole, ici dépositaire d’une histoire qui est celle d’Hérodiasse mais qui nous donne aussi accès à l’imaginaire de l’interprète.

Age conseillé
Adolescents, Adultes, Seniors
Date de fin
8.10.2023
Durée
55 minutes
De
Giovanni Testori
Réalisation
Gabriel Alvarez
Avec
Direction artistique Gabriel Alvarez | Jeu Justine Ruchat | Lumières SAT en collaboration avec Renato Campora Costumes et intervention plastique Camille Lacroix | Scénographie Alex Gerenton | Administration Laure Chapel – Pâquis Production
mar. 03 oct. 2023
20:00

Hérodiasse - Le Galpon

au pied du Bois de la Bâtie au bord de l'Arve 2, route des Péniches
1200 Genève

Voir le programme complet

Détails

Des mots comme des armes


Pour Giovanni Testori, tout ce qui est sacré doit être profané. C’est à ce prix seul que l’amour devient possible. Dans ce deuxième monologue tiré de «Trois cris», Hérodiasse (Herodiade) est tourmentée par l’amour jamais consommé pour le prophète Jokan (Jean). «Je te rattraperai, / tête de veau noircie, / et en vomissant / sur ton corps décapité / tes restes, les os, les dents, / les nerfs et les cartilages j’entends, / entièrement / je te rong’rai», ose-t-elle au mépris de Dieu. Une fois encore, la langue électrique de l’auteur italien devient le lieu d’une eucharistie profane et théâtrale durant laquelle la voix s’incarne. Et une fois encore nous sommes saisis par la puissance de la parole, ici dépositaire d’une histoire qui est celle d’Hérodiasse mais qui nous donne aussi accès à l’imaginaire de l’interprète.


Ainsi agit le miracle de la voix, qui impulse son rythme et ses courants telluriques au récit. Pour Hérodiasse, l’oralité est une arme et chaque imprécation une balle qui traverse le temps, les certitudes et les mythes. Faites-vous cible sensible !


Tarifs

Soutien – 25 chf

Plein – 20 chf

Réduit – 15 chf

Jeune public – 11 chf

Réseau – 10 chf

Carte 20 ans/20frs – 8 chf

Horaires

En semaine à 20h, dimanche à 18h

Samedi 7 octobre à 21h30 (fête du théâtre)

Contact / Réservation
Numéro de Téléphone
+41 22 321 21 76

Dates

Coups de coeur du mois Publi-information

Coups de coeur de la semaine Publi-information

Chargement en cours..