Les Bacchantes, une nuit de folie ordinaire

Du 17.11.2020
au 29.11.2020

« La plus vieille et la plus violente émotion de l’humanité est la peur. Et la peur la plus vieille et la plus violente est celle de l’inconnu ». H.

La tragédie grecque, par le caract.re et le sens universel qu’elle renferme, nous donne la possibilité, en la repensant d’une manière artistique et scénique, de parler des problématiques et des conflits qui sont le socle de notre humanité.

Dans le monde de la tragédie, l'homme par sa condition même, est moitie monstre, moitie humain. Dans ce sens on peut suivre l’idée de Friedrich Dürrenmatt, pour qui le monde est comme le labyrinthe du Minotaure ou comme un asile de fous !

C’est de là qui surgit l’idée d’inscrire « Les Bacchantes » dans le contexte d’un asile d’aliénés. Cette mise en abime permettra d’exprimer la vision d’un monde déchiré, parodique, marqué. par le néant. Néant provoqué par le silence des dieux ou par la façon dont ils nous manipulent.

Il faut s’imaginer cet asile et ses occupants comme une communauté vivant en autarcie, une bande de doux foldingues qui pendant leurs crises se déguisent, font du théâtre seule manière possible pour se libérer de leurs aliénations, de leur vie contrôlée et étriquée. C’est ainsi qu’. tour de rôle, ils érigent l’un d’entre eux en dieu du théâtre, Dionysos.

Les différentes scènes des Bacchantes seront ainsi déclinées tantôt de manière tragique, tantôt de manière comique et parodique.

Age conseillé
Adolescents, Adultes, Seniors
Date de fin
29.11.2020
Durée
90 minutes
De
d'après Euripides
Réalisation
Gabriel Alvarez
Avec
Chant Bruno De Franceschi Jeu Clara Brancorsini, Marie Brugi.re, Arnaud Mathey, S.bastien Olivier, Justine Ruchat, Hector Salvador, Solange Schifferdecker / Lumières Francesco dell’Elba /Costumes Toni Texeira / Réalisation scénographie Gordon Higginson /
mar. 17 nov. 2020
20:00

Les Bacchantes, une nuit de folie ordinaire - Le Galpon

au pied du Bois de la Bâtie au bord de l'Arve 2, route des Péniches
1200 Genève

Voir le programme complet

Détails

La tragédie grecque, par le caract.re et le sens universel qu’elle renferme, nous donne la possibilité, en la repensant d’une manière artistique et scénique, de parler des problématiques et des conflits qui sont le socle de notre humanité.

Dans le monde de la tragédie, l'homme par sa condition même, est moitie monstre, moitie humain. Dans ce sens on peut suivre l’idée de Friedrich Dürrenmatt, pour qui le monde est comme le labyrinthe du Minotaure ou comme un asile de fous !

C’est de là qui surgit l’idée d’inscrire « Les Bacchantes » dans le contexte d’un asile d’aliénés. Cette mise en abime permettra d’exprimer la vision d’un monde déchiré, parodique, marqué. par le néant. Néant provoqué par le silence des dieux ou par la façon dont ils nous manipulent.

Il faut s’imaginer cet asile et ses occupants comme une communauté vivant en autarcie, une bande de doux foldingues qui pendant leurs crises se déguisent, font du théâtre seule manière possible pour se libérer de leurs aliénations, de leur vie contrôlée et étriquée. C’est ainsi qu’. tour de rôle, ils érigent l’un d’entre eux en dieu du théâtre, Dionysos.

Les différentes scènes des Bacchantes seront ainsi déclinées tantôt de manière tragique, tantôt de manière comique et parodique.

Tarifs

25F Tarif de soutien

22F Plein tarif

15F OCE, AVS, AI, Passedanse (spectacles de danse uniquement), étudiants, tarifs jeunes, enseignants DIP (sauf délégués culture, places offerts), carte Côté Courrier, dispositif Circulez, genevepascher

10F Professionnels des arts de la scène, Passedanse tarif réduit (spectacles de danse uniquement), membres de l’association du Galpon, détenteurs de la carte 20 ans / 20 francs, enseignants, Amis de la Bâtie, tpoint.

Horaires
de mardi à samedi à 20h dimanche à 18h
Numéro de Téléphone
+41 22 321 21 76

Coups de coeur du mois Publi-information

Coups de coeur de la semaine Publi-information

Chargement en cours..