Werner Jeker « L'affiche en lumière »

L'affiche en lumière
Manifestation terminée

70 affiches de 1980 à 2021 Nous souhaitons par cette exposition mettre en lumière le graphiste d’exception Werner Jeker.

Récipendiaire de nombreux prix dont le Grand prix de la Fondation vaudoise pour la culture, le Prix culturel Leenaards, Infinity Award décernée par le Centre International de la photographie de New York, lui dont les travaux font l'objet d'expositions de par le monde entier, de Belgrade à la Chine – et dont de nombreux musées, y compris le MoMA de New York, collectionnent les œuvres, il présente rarement ses créations en Suisse romande. La dernière exposition en date a eu lieu au Musée de l’Elysée en 2004.

Lien du graphiste avec la grande photographie : « J’aime travailler avec ces auteurs, dit Werner Jeker, ils deviennent souvent des amis. »

Parcourir notre exposition, c’est y rencontrer Jean-Luc Godard, Le Corbusier, Brecht, Michel Simon, Marlène Dietrich, David Hockney, Louis Soutter, le gosse du quartier et même un chimpanzé !

On voyage au Brésil, à Haïti, au Japon, à Belgrade, New York, Paris, Lausanne, La Chaux-de-Fonds, Berne, Soleure et Zurich.


Nous retrouvons Jean Otth au Musée cantonal des Beaux-Arts ; René Burri, James Balog, Irving Penn au Musée de l’Elysée ; Louis Soutter, Bill Traylor, Judith Scott au Musée de l’Art Brut ; Cornelia Hesse-Honegger, « Noir » : le noir dans le design, le graphisme, la mode et d’autres métiers ; « A manger des yeux », l’esthétique dans l’art culinaire en Occident et en Orient ; « Vogue », avec les photographies d’Erwin Blumenfeld, au Musée des Arts Décoratifs ; « Un jour en été » de Jon Fosse, « Les 81 minutes de Mademoiselle de A. Lothar Tolle », « Plus ou moins l’infini » de la Compagnie 111 Phil Soltanoff ; « Ostinato », avec la danseuse Rita Quaglia ; « Histoire du Soldat », de Ramuz et Stravinsky au Théâtre de Vidy ; Godard à la Cinémathèque ; Le musée du jeu, Le théâtre pour enfants, Le cirque, les boutiques Banzaï, Walpurgis et le magasin Wohnshop à Lausanne.


On verra les « Photographies contemporaines brésiliennes » « un Hommage à Man Ray » au Kunsthaus de Zurich ; à Paris à l’Odéon, au Théâtre de l’Europe « Les particules élémentaires de Michel Houellebecq »  notamment ; « René Burri » au Centre national de Photographie, Palais de Tokyo ; à Soleure « Les Journées littéraires » et « Les Journées cinématographiques » ; le « Théâtre pour le moment » à Berne ; Le Corbusier au Musée des Beaux-Arts de La Chaux-de-Fonds par exemple.


Des images choc forcent à la réflexion, d’autres reflètent le mystère. Le détail d’une œuvre enchâssée sur le visage de Louis Soutter  accentue le regard fixe de ce dernier. On change de registre avec le regard ironique de Godard où seul un détail récurrent de ses yeux est présenté. La tactilité de la terre ressentie nous prépare à une exposition sur la céramique.

Pour le spectacle de danse « Ostinato » le renversement de l’image à 50 degrés nous incite à nous pencher. On bouge pour la saisir. Le visiteur participe.

Un jeu avec les pixels se décline, pour les affiches de l’Odéon, l’image est illisible à première vue. On cligne des yeux pour la voir.

Mise en abîme, avec cette photographie en réduction incrustée dans son pareil en négatif. L’effet est poignant.

Portrait divisé en compartiments nombreux comme une mosaïque. Collages, superpositions, lettres manuscrites, voire peinture au lieu de la reproduction d’une photographie.

Registre visuel abondant chez Werner Jeker, chez qui «L’imagination porte bien plus loin que la vue» (Baltasar Gracian y Morales).

Pour une déambulation qui renoue avec le souvenir d’images déjà vues, voire une partie intime de soi. L’exposition donne envie de relire des auteurs, d’en découvrir d’autres. Spectaculaire, excitante, cinglante, drôle, vertigineuse, c’est selon. On sort ragaillardi de cette exposition !


Collaboration régulière avec le sérigraphie Albin Uldry et le photographeMario Del Curto.



Entrée gratuite
Age conseillé
0 à 5 ans, 6 à 12 ans, Adolescents, Adultes, Seniors
Date de fin
23.05.2021
ven. 05 mars 2021
20:00

Werner Jeker « L’affiche en lumière » - Galerie Numaga

salle 1
4, rue de l'Etang
2013 Colombier

Voir le programme complet

Détails

Nous souhaitons par cette exposition mettre en lumière le graphiste d’exception Werner Jeker.


Récipendiaire de nombreux prix dont le Grand prix de la Fondation vaudoise pour la culture, le Prix culturel Leenaards, Infinity Award décernée par le Centre International de la photographie de New York, lui dont les travaux font l'objet d'expositions de par le monde entier, de Belgrade à la Chine – et dont de nombreux musées, y compris le MoMA de New York, collectionnent les œuvres, il présente rarement ses créations en Suisse romande. La dernière exposition en date a eu lieu au Musée de l’Elysée en 2004.


Lien du graphiste avec la grande photographie : « J’aime travailler avec ces auteurs, dit Werner Jeker, ils deviennent souvent des amis. »


Parcourir notre exposition, c’est y rencontrer Jean-Luc Godard, Le Corbusier, Brecht, Michel Simon, Marlène Dietrich, David Hockney, Louis Soutter, le gosse du quartier et même un chimpanzé !

On voyage au Brésil, à Haïti, au Japon, à Belgrade, New York, Paris, Lausanne, La Chaux-de-Fonds, Berne, Soleure et Zurich.


Nous retrouvons Jean Otth au Musée cantonal des Beaux-Arts ; René Burri, James Balog, Irving Penn au Musée de l’Elysée ; Louis Soutter, Bill Traylor, Judith Scott au Musée de l’Art Brut ; Cornelia Hesse-Honegger, « Noir » : le noir dans le design, le graphisme, la mode et d’autres métiers ; « A manger des yeux », l’esthétique dans l’art culinaire en Occident et en Orient ; « Vogue », avec les photographies d’Erwin Blumenfeld, au Musée des Arts Décoratifs ; « Un jour en été » de Jon Fosse, « Les 81 minutes de Mademoiselle de A. Lothar Tolle », « Plus ou moins l’infini » de la Compagnie 111 Phil Soltanoff ; « Ostinato », avec la danseuse Rita Quaglia ; « Histoire du Soldat », de Ramuz et Stravinsky au Théâtre de Vidy ; Godard à la Cinémathèque ; Le musée du jeu, Le théâtre pour enfants, Le cirque, les boutiques Banzaï, Walpurgis et le magasin Wohnshop à Lausanne.


On verra les « Photographies contemporaines brésiliennes » « un Hommage à Man Ray » au Kunsthaus de Zurich ; à Paris à l’Odéon, au Théâtre de l’Europe « Les particules élémentaires de Michel Houellebecq »  notamment ; « René Burri » au Centre national de Photographie, Palais de Tokyo ; à Soleure « Les Journées littéraires » et « Les Journées cinématographiques » ; le « Théâtre pour le moment » à Berne ; Le Corbusier au Musée des Beaux-Arts de La Chaux-de-Fonds par exemple.



Des images choc forcent à la réflexion, d’autres reflètent le mystère. Le détail d’une œuvre enchâssée sur le visage de Louis Soutter  accentue le regard fixe de ce dernier. On change de registre avec le regard ironique de Godard où seul un détail récurrent de ses yeux est présenté. La tactilité de la terre ressentie nous prépare à une exposition sur la céramique.

Pour le spectacle de danse « Ostinato » le renversement de l’image à 50 degrés nous incite à nous pencher. On bouge pour la saisir. Le visiteur participe. A voir un extrait du spectacle sur Youtube, c’est inouï de constater que la composition de l’affiche correspond pile à l’esprit de ce spectacle.

Un jeu avec les pixels se décline, pour les affiches de l’Odéon, l’image est illisible à première vue. On cligne des yeux pour la voir.

Mise en abîme, avec cette photographie en réduction incrustée dans son pareil en négatif. L’effet est poignant.

Portrait divisé en compartiments nombreux comme une mosaïque. Collages, superpositions, lettres manuscrites, voire peinture au lieu de la reproduction d’une photographie.

Registre visuel abondant chez Werner Jeker, chez qui «L’imagination porte bien plus loin que la vue» (Baltasar Gracian y Morales).


Pour une déambulation qui renoue avec le souvenir d’images déjà vues, voire une partie intime de soi. L’exposition donne envie de relire des auteurs, d’en découvrir d’autres. Spectaculaire, excitante, cinglante, drôle, vertigineuse, c’est selon. On sort ragaillardi de cette exposition !

Collaboration avec le photographe Mario Del Curto et Albin Uldry pour la sérigraphie
Contact / Réservation
Numéro de Téléphone
+41 32 842 42 59

Dates

Chargement en cours..