Swallow The Sun - Avatarium - Shores Of Null

Le 29.04.2023

Les Caves du Manoir ont l'honneur d'accueillir Swallow The Sun, légendes du Doom / Black Metal finlandais, à l'occasion de leur tournée européenne pour leur nouvel album, Moonflowers.

SWALLOW THE SUN – Doom / Black Métal (FI)

Swallow the Sun est revenu des coins les plus sombres pour nous enchanter une fois de plus avec un tout nouveau disque, Moonflowers. La suite très attendue de l'album When a Shadow Is Forced into the Light (2019), a directement atteint la première place du classement officiel des albums finlandais et a été nommé par Emma Gaala (Grammys finlandais). Si Swallow the Sun ne pouvait pas être plus lourd sur le plan émotionnel, Moonflowers l'est encore plus. Sur les 52 minutes de l'effort, le principal auteur-compositeur Juha Raivio déverse tout ce qu'il a dans des chansons comme "Moonflowers Bloom in Misery", "Enemy", "Keep Your Heart Safe from Me", et la fascinante conclusion de l'album "This House Has No Home". De même, la pochette de Moonflowers est complémentaire dans son poids tragique. Au lieu de commander la pochette de l'album à un tiers, Raivio a utilisé des fleurs séchées qu'il avait collectées ainsi que son propre sang pour peindre la lune qui orne la couverture d'une grâce austère. Moonflowers est un autre triomphe déprimant pour Swallow the Sun.

Formé à Jyväskylä en 2000, Swallow the Sun a accumulé une impressionnante discographie de huit albums au cours de son parcours de plus de vingt ans. Le premier album, The Morning Never Came (2003), a donné le coup d'envoi de la procession funèbre des Finlandais. Cependant, la puissance de Ghosts of Loss (2005) et l'étendue artistique de l'EP Plague of Butterflies (2008), qui a atteint le sommet des ventes, ont propulsé le groupe dirigé par Raivio sur la scène internationale. Toujours réticents mais remarquablement courageux, les Finlandais se sont ensuite lancés dans une impressionnante tournée de 800 concerts sur quatre continents depuis leur sortie de l'ombre. Ils se sont également attaqués à la composition de ballets, ont sorti des albums conceptuels ambitieux (Songs from the North I, II & III) et ont mobilisé leur fanbase comme peu d'autres (20 Years of Gloom Beauty and Despair Live in Helsinki). L'étendue de l'art inébranlable de Swallow the Sun est à nouveau testée avec Moonflowers.

Les blessures dont Moonflowers est issu sont si profondes que Raivio répugne à en parler longuement. Sa seule déclaration est dépourvue de toute connotation critique : "Je sais bien que je ne devrais pas dire ça, mais je déteste profondément cet album. Je déteste où il me mène, ce qu'il me fait ressentir et ce qu'il représente pour moi. J'aimerais qu'il ne le fasse pas. Mais malgré toute son honnêteté, je n'ai pas d'autre choix que de l'aimer. C'est tout ce qui compte pour moi dans la musique de toute façon. Peu importe ce qu'elle me fait ressentir, du moment qu'elle le fait". En effet, le cœur de Moonflowers est sa capacité à impressionner. Du sinistre "This House Has No Home" (feat. Antti Hyyrynen de Stam1na) et de l'enfermement dramatique de "Enemy" au délicat "All Hallow's Grieve" (feat. Cammie Gilbert d'Oceans of Slumber) et à la belle "The Fight of Your Life", le dernier long-player des Finlandais est aussi gratifiant et dynamique qu'il est accompli et intime.


AVATARIUM – Doom Métal/Rock (SE)

Cet automne, nos cœurs seront illuminés par le quatrième album studio des Suédois d'AVATARIUM, dont la réputation n'est plus à faire. Ils ne connaissent pas de frontières musicales et cela joue un rôle essentiel dans leur signature sonore. Ce collectif à l'esprit ouvert, mais chargé de ténèbres, tire des éléments de folk, de jazz et de brillance psychédélique dans un amalgame grandiose qui parvient à maintenir une élégance presque pop.

Après le précédent album "Hurricanes And Halos" (2017), le groupe a fait le tour du monde avec son répertoire désormais significatif et tout à fait unique. Une autre tournée européenne en tête d'affiche réussie a eu lieu à l'automne 2017. Ensuite, ils se sont concentrés sur l'élaboration du prochain versement de leur catalogue qui s'intitule "The Fire I Long For".

AVATARIUM a été fondé en 2012 par Leif Edling, un membre éminent de CANDLEMASS. Le projet a rapidement vu l'arrivée de Marcus Jidell (producteur de CANDLEMASS) et de Jennie-Ann Smith qui a apporté une touche de charme avec sa grâce soul. Leur approche éclectique a donné lieu à l'EP "Moonhorse" (2013), largement acclamé, mais le véritable impact a eu lieu lorsque le groupe a sorti son premier album éponyme la même année. Leur première apparition sur scène en dehors de la Suède a eu lieu au légendaire festival Roadburn en 2014 - ce qui a donné lieu à un autre EP intitulé "All I Want". Depuis, ils ont étendu leurs tournées au monde entier grâce aux albums "The Girl With The Raven Mask" (2015) et "Hurricanes And Halos" (2017).


SHORES OF NULL – Black Doom Gothic (IT)

Shores of Null se distingue de ses contemporains par sa capacité à mélanger des éléments apparemment disparates dans un son à la fois lourd et apaisant : l'agression noircie côtoie des sections de doom gothique sans qu'aucune ne semble déplacée. Leur musique peut être à la fois mélancolique et majestueuse, faite de textures de guitare semblables à celles d'un chœur sur toute l'étendue de l'instrument, soutenues par une section rythmique puissante et ponctuées par un mélange raffiné de chant clair et de chant grogné, ainsi qu'un usage intensif d'harmonies vocales agréables qui sont devenues la marque de fabrique du groupe au fil des ans.

Le groupe de métal basé à Rome a été un acteur inébranlable de l'underground métal depuis ses débuts musicaux en 2013, produisant trois disques impressionnants : le mélodique et sombre "Quiescence" (Candlelight, 2014), le plus sombre et complexe "Black Drapes For Tomorrow" (Candlelight/Spinefarm, 2017), et enfin leur œuvre la plus ambitieuse à ce jour "Beyond The Shores (On Death And Dying)" (Spikerot Records, 2020), un opus de 38 minutes qui continue de prouver la volonté du groupe de sortir des sentiers battus tout en créant leur manifeste doom ultime.

L'œuvre, inspirée des cinq étapes du deuil formulées par la psychiatre helvético-américaine Elisabeth Kübler-Ross, a créé un véritable buzz dans l'underground, suivi par la vidéo intégrale multirécompensée de Sanda Movies, une production sans précédent qui a pris d'assaut l'hémisphère de la musique lourde.

L'album voit apparaître les doom-titans Mikko Kotamäki (Swallow The Sun) et Thomas A.G. Jensen (Saturnus), ainsi que la voix angélique d'Elisabetta Marchetti (Inno). Le groupe est en mesure de présenter un son encore plus diversifié et éclectique sur l'album grâce à l'ajout d'instruments classiques comme le piano et le violon, ainsi qu'au retour du talentueux Marco "Cinghio" Mastrobuono (Hour Of Penance, Fleshgod Apocalypse) derrière le bureau de production.

Le quatrième album du groupe, enregistré lors des mêmes sessions de "Beyond The Shores", devrait sortir dans la seconde moitié de 2022.


Age conseillé
Adolescents, Adultes
sam. 29 avr. 2023
19:00

Caves du Manoir

Pl. du Manoir 1
1920 Martigny

Voir le programme complet

Tarifs

Prix à la caisse et prix en prélocation : 28 CHF en préloc / 30 CHF sur place

Horaires


Contact / Réservation

Coups de coeur du mois Publi-information

Coups de coeur de la semaine Publi-information

Chargement en cours..