Café-concert World Music avec Cuddie Wuddie (Blues hawaïen)

Cuddie Wuddie
Le 22.05.2022

Café-concert au son du blues hawaïen avec le quatuor Cuddie Wuddie, à savourer dimanche 22 mai dans le jardin de la Maison de quartier, si la météo le permet...

Tout commença à l’été 1879, quand Manuel Nunes, José do Espírito Santo et Augusto Dias, trois ébénistes de Madère qui avaient des connaissances en lutherie et qui transportaient apparemment leurs cavaquinhos, débarquèrent au Hawaï. Ces derniers étaient venus afin de cueillir de la canne à sucre. En attendant de trouver du travail, ils se mirent à jouer sur les quais. Les habitants eurent un véritable coup de foudre pour ce noble petit instrument et le renommèrent instantanément ukulele, la puce sauteuse, en raison de la rapidité des mouvements de doigts!

Très vite, nos trois amis se mirent à créer des instruments étant donné que tout le monde était sous le charme et voulait en jouer. Manuel, José et Augusto devinrent si célèbres que leur musique finit même par enchanter le roi, David Kalākaua, dit «le monarque joyeux». Ce dernier, mélomane, permit l’introduction du ukulele au sein des hulas (danses traditionnelles) hawaïens. Et c’est ainsi que nos trois amis madériens firent leur entrée officielle à la cours royale comme musiciens. Ils s’y marièrent et eurent beaucoup d’enfants. L’histoire aurait pu s’arrêter là mais le roi décéda en 1891 et sa sœur Lili’uokalani, devint la nouvelle reine de Hawaï. Elle continua l’œuvre musicale de son frère. Malheureusement, les visées expansionnistes américaines finirent par avoir raison du petit royaume du Pacifique et en 1893, la reine fut renversée.

Elle commença alors un long exil afin de plaider la cause de son royaume perdu. Elle se fit accompagner de certains membres de la cours, dont notamment Manuel, José et Augusto et toutes leurs familles. La reine décida alors de perpétuer la conservation de la mémoire de son peuple, notamment par la réalisation de quelques 160 chants traditionnels hawaïens. Ses chansons résonnent encore de nos jours; notamment son titre Aloha ʻOe devenu hymne national hawaïen.

La reine décéda en 1917 mais les enfants de Manuel, José et Augusto décidèrent de vouer leur vie à la conservation et transmission de cette si belle musique hawaïenne. Leur exil les conduisit d’abord du Portugal à la France, puis de l’Italie à l’Allemagne. Finalement, c’est en 2020 que leurs arrière-arrière arrière-petits-enfants finirent par s’installer en Mau’razi’i, dans le canton de Vaud. Ils décidèrent d’y créer une république libre dédiée à la perpétuation de la musique hawaïenne, de son esprit et de sa vertu. C’est ainsi qu’Antonio, Enno, Tibo et Flavio formèrent Cuddie Wuddie.
Entrée gratuite
Age conseillé
0 à 5 ans, 6 à 12 ans, Adolescents, Adultes, Seniors
Date de fin
22.05.2022
Durée
60 minutes
De
Cuddie Wuddie
Réalisation
MQD
Avec
Cuddie Wuddie
dim. 22 mai 2022
15:00

Café-concert World Music avec Cuddie Wuddie - Maison de quartier du désert

Chemin de Pierrefleur 72, 1004 Lausanne, Suisse
1004 Lausanne

Voir le programme complet

Détails

Tout commença à l’été 1879, quand Manuel Nunes, José do Espírito Santo et Augusto Dias, trois ébénistes de Madère qui avaient des connaissances en lutherie et qui transportaient apparemment leurs cavaquinhos, débarquèrent au Hawaï. Ces derniers étaient venus afin de cueillir de la canne à sucre. En attendant de trouver du travail, ils se mirent à jouer sur les quais. Les habitants eurent un véritable coup de foudre pour ce noble petit instrument et le renommèrent instantanément ukulele, la puce sauteuse, en raison de la rapidité des mouvements de doigts!

Très vite, nos trois amis se mirent à créer des instruments étant donné que tout le monde était sous le charme et voulait en jouer. Manuel, José et Augusto devinrent si célèbres que leur musique finit même par enchanter le roi, David Kalākaua, dit «le monarque joyeux». Ce dernier, mélomane, permit l’introduction du ukulele au sein des hulas (danses traditionnelles) hawaïens. Et c’est ainsi que nos trois amis madériens firent leur entrée officielle à la cours royale comme musiciens. Ils s’y marièrent et eurent beaucoup d’enfants. L’histoire aurait pu s’arrêter là mais le roi décéda en 1891 et sa sœur Lili’uokalani, devint la nouvelle reine de Hawaï. Elle continua l’œuvre musicale de son frère. Malheureusement, les visées expansionnistes américaines finirent par avoir raison du petit royaume du Pacifique et en 1893, la reine fut renversée.

Elle commença alors un long exil afin de plaider la cause de son royaume perdu. Elle se fit accompagner de certains membres de la cours, dont notamment Manuel, José et Augusto et toutes leurs familles. La reine décida alors de perpétuer la conservation de la mémoire de son peuple, notamment par la réalisation de quelques 160 chants traditionnels hawaïens. Ses chansons résonnent encore de nos jours; notamment son titre Aloha ʻOe devenu hymne national hawaïen.

La reine décéda en 1917 mais les enfants de Manuel, José et Augusto décidèrent de vouer leur vie à la conservation et transmission de cette si belle musique hawaïenne. Leur exil les conduisit d’abord du Portugal à la France, puis de l’Italie à l’Allemagne. Finalement, c’est en 2020 que leurs arrière-arrière arrière-petits-enfants finirent par s’installer en Mau’razi’i, dans le canton de Vaud. Ils décidèrent d’y créer une république libre dédiée à la perpétuation de la musique hawaïenne, de son esprit et de sa vertu. C’est ainsi qu’Antonio, Enno, Tibo et Flavio formèrent Cuddie Wuddie.
Tarifs
Entrée libre, chapeau à la sortie.
Horaires

14h Ouverture des portes

15h Concert


Contact / Réservation
Numéro de Téléphone
+41 21 646 70 28

Coups de coeur du mois Publi-information

Coups de coeur de la semaine Publi-information

Chargement en cours..