SUISSE | Le monde de la culture touché de plein fouet par l'épidémie de Covid-19

Manifestations

L'annonce du Conseil Fédéral est tombée il y a trois jours, c'était un vendredi 13. Avec un peu de recul, l'on aurait pu prévoir que cela ne présageait rien de bon... Mais pouvait-on imaginer que ce jour sonnerait le glas du quotidien socio-culturel des suisses et de leurs voisins européens?

Un seul objectif: ralentir la propagation de l'épidémie au sein du pays

Non seulement les écoles devaient fermer leurs portes, mais ce seraient bientôt toutes les institutions culturelles qui leur emboîteraient le pas avec l’instruction de la fermeture des bibliothèques, des musées ou encore des théâtres, ces hauts lieux de l'humanisme et de la liberté d'expression, si chers à notre pays. 

Le paysage culturel suisse à l’épreuve du Coronavirus

On parlait jusqu'alors des événements de grande envergure (salons, festivals etc.), puis la nouvelle de la fermeture des écoles, des crèches et des universités jusqu'à nouvel ordre est tombée. Et l'on imagine aisément le désarroi de tous les parents à l'annonce d'une mesure aussi drastique qu'inédite. Mais bientôt, les mesures prises par le Conseil Fédéral allaient être sévèrement durcies. Dès lors, les rassemblements de plus de 100 personnes se verraient interdits - 50 personnes pour les cantons de Vaud et Fribourg notamment - entraînant de facto la fermeture de la quasi totalité des établissements publics du pays. Restrictions sanitaires obligent, les musées, les théâtres, les bibliothèques ou encore les cinémas devaient à leur tour baisser le rideau sans délai. Était-ce alors la fin du divertissement culturel en suisse? 


Quid de votre temps libre à l’ère du Covid-19?

Certain d'entre nous accusent encore le coup. Il faut dire que, non seulement la nouvelle a fait l'effet d'une bombe, mais elle sonne aussi comme une double peine. Ainsi, pour éviter au maximum que les gens aient à sortir, des procédures de télétravail s'organisent un peu partout - et c'est une excellente initiative -, mais le fait que les milieux de la culture, du divertissement et du tourisme aient eux aussi à se mettre totalement à l'arrêt semble difficile à encaisser pour bon nombre d'entre nous. Bientôt, les lieux de la restauration et de la fête allaient subir le même triste sort avec, toutefois, la permission de 22h. 

Quel avenir pour le secteur culturel?

Mais alors que vont devenir le lien social, l'émulation culturelle, l'enrichissement et le bon temps? Sont-ils voués à s'éteindre? Une chose est sûre, à l'ère du Coronavirus, leur avenir n'a jamais été aussi incertain.

Pour autant, Tempslibre.ch se refuse à perdre espoir et à baisser le rideau, persuadé que passée cette dure période, la vie culturelle reprendra de plus belle: mieux encore, qu'elle triomphera. 

A noter que le Conseil Fédéral annonce déjà des mesures de soutien, et notamment le déblocage de fonds à destination des acteurs du secteur culturel les plus menacés. 

En attendant :

- Respectons les règles d’hygiène

- Tenons-nous informés 

- Prenons soin de nous et des autres !

A découvrir aussi: Quarantaine: le plein d'idées pour ne pas mourir d'ennui chez soi !

Créé le 16.03.2020 par Elodie
Chargement en cours..