Juger les vers

En 1457, à Lavegny (France), une truie qui avait dévoré un enfant fut pendue pour meurtre
Le 01.12.2022

L’étude des « procès d’exorcismes d’animaux » ouvre sur l’histoire des pratiques de dévotions agraires. Elle donne également un aperçu des relations que les médiévaux entretenaient avec les animaux. Conférence de Catherine Chène

A la fin du Moyen Age, le diocèse de Lausanne a vu se développer une nouvelle forme de lutte contre les infestations d’animaux nuisibles, fondée sur le recours à des formules d’exorcismes imprécatoires obtenues auprès du tribunal épiscopal. Se rattachant au domaine de la liturgie, ces formules concernent également celui du droit, l’obtention de ces formules ayant donné lieu à de véritables procès, dans lesquels les représentants des communes et les animaux incriminés jouaient respectivement le rôle de plaignants et d’accusés. Longtemps rattachés au domaine de la « petite histoire », ces « procès d’exorcismes d’animaux » restent encore peu étudiés, bien qu’ils soient attestés dans plusieurs régions. Ouvrant sur l’histoire des pratiques de dévotions agraires, leur étude permet également de réfléchir sur celle des relations que les médiévaux entretinrent avec les animaux. 

Age conseillé
Adolescents, Adultes, Seniors
Durée
90 minutes
jeu. 01 déc. 2022
19:30
Tarifs
entrée libre - collecte
Numéro de Téléphone
+41 32 486 06 06

Coups de coeur du mois Publi-information

Coups de coeur de la semaine Publi-information

Chargement en cours..